TralaladeuxièmeBonneRésolution...

Dernière mise à jour : 24 janv.



Cette année c’est décidé, j’y vais molo sur la chopine !


Bon, pour la santé c’est quand même évident, j’te fais pas de liste mais elle est longue comme le bras de Michael Jordan.


Mais ça peut aussi t’éviter bien des déconvenues :

Réveil gênant chez quelqu’un que tu vas appeler Bernard et qui en fait s’appelle Jacqueline, appel nocturne à ton ex pour lui crier tout ton love et/ou ton venin, perdre tes affaires (ton tel, tes clés, ta CB…) pratique pour rentrer chez toi, justement rentrer chez toi et t’apercevoir en arrivant que t’es en fait à ton ancienne adresse, t’engueuler avec tes meilleurs amis, dire tout plein de conneries et le regretter au combien le lendemain (enfin si tu t’en souviens)…J’te parle pas du marteau piqueur dans ta tête, de l’impression d’être passé sous un 15 tonnes ou d’avoir laissé ton cerveau dans le 3 eme bar de la veille, le tableau est rarement un Picasso mais plutôt une vieille croûte trouvée au vide grenier de Pontault Combault. Et c’est là que tu te dis « PLUS JAMAIS »


Alors j’me lance, adieu pichet et bonjour fontaine Wallace, à moi le « dry january ».

Pour ceux qui se disent comme moi il y a 10 minutes, le dry quoi?

Il s’agit de ne pas boire une gouttelette durant tout le mois de janvier et plus si affinités. À la clé, une meilleure qualité de vie, un gain de sommeil, une bonne digestion et tiens toi bien, une peau de bébé à l’arrivée. C’est pas moi qui le dit, c’est la science, oui madame, oui monsieur !


C’est parti, j’enchaîne les jours et les Perrier rondelle comme une championne de concours de hot-dogs en passe de décrocher un nouveau record.

Lundi, mardi, mercredi, ça coule comme de l’eau, oui oui de l’eau de source même…Arrive jeudi, le jour des APÉROS, j’sens que j’ai un peu moins le feu sacré mais je tiens bon, je suis Xéna la guerrière combattant les petits ballons de sancerre, esquive, saut de biche, coup de pied balayette. Si si, en fait je l’ai le feu sacré hé hé hé.


Allez, parce que vendredi tout est permis, on se réunit avec mes MOMOS (entendez Morues), mes best friends forever.

On s’installe en terrasse, fait un peu frisquet mais y a des clopeuses dans le club, pas grave, on se réchauffera avec notre amitié, notre humour et un tout petit kir champagne, juste un tout p’tit bikini rikiki.

Rires, joie, émotions, on en a gros aussi, débriefing en tout genre, bref on s’aime en mode cœur montgolfière.

Friday night fever, 5 heures et 18 carafons plus tard me v’là bourrée comme un cartable un jour de rentrée.


Froid sibérien, hâte de me mettre en PLS dans mon lit et d’agoniser tranquille.

57B12, non 751B2, rhalala 527B1, crotte crotte crotte, dernier essai, 72B15…

Je ravale ce qui me reste de dignité et mes larmes de vodkas : « Aallllooo Biiiiiibouuuuu, je le souuuubiens pusssss du cooooodeuuuu ????? ».

En voilà encore une belle déconvenue que j’avais oublié de citer.


« PLUS JAMAIS » en tout cas jusqu’à la prochaine réunion des MOMOS, faut pas se mentir !


En combien de temps Bibou a fini par me donner le code? Les paris sont officiellement lancés!


3 ème bonne résolution très vite





67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout